Des militants anonymes de Québec ont supprimé la page Facebook Toutes des folles sur laquelle des hommes tenaient des propos jugés haineux et violents à l’égard des femmes.

281

Le groupe Facebook comptait 370 membres, la plupart de la grande région de Québec. La nouvelle de son existence en a choqué plusieurs. Le Conseil du statut de la femme et le Regroupement des groupes de femmes de la Capitale-Nationale ont même dénoncé la situation.