La télévision (1986-1990)

La même année, le groupe est recruté par Guy Fournier, directeur de la programmation à Télévision Quatre Saisons, qui voit en eux la fougue qu’il souhaite insuffler au tout nouveau réseau. RBO profite largement de la latitude qui leur est accordée, n’épargnant personne au passage, pas même les commanditaires du réseau. (Une parodie d’Ultramar, Ultramarde, ne sera cependant jamais diffusée.) Leur humour parfois bas choque plusieurs personnes; Claude Jasmin attaque ouvertement le groupe dans une lettre ouverte publiée dans les journaux.

Au début de la deuxième saison à TQS en 1987, Richard Z. Sirois quitte le groupe et Chantal Francke prend sa place. Le 31 décembre, RBO présente son spécial de fin d’année, La grande liquidation des Fêtes, qui réussit l’exploit de battre le célèbre Bye Bye de Radio-Canada.

En 1987, à la suite de leur tournée de spectacles mis en scène par Louis Saia, RBO lance l’album The Spectacle.

En 1988, RBO passe au réseau TVA, et y présente en fin d’année une nouvelle Grande liquidation des Fêtes, incluant un sketch intitulé Le 4e Reich, simulant le sort des anglophones au Québec dans un futur rapproché. Le sketch d’après le roman émouvant de John Parano met en scène des camps de concentration où les anglophones sont torturés et assimilés par de sadiques Québécois francophones, sous la supervision du « fourreur », Robert Bourassa. Bien que conçues comme une satire de la paranoïa manifestée par la communauté anglophone du Québec face à la loi 101, les références humoristiques à l’Holocauste juif causeront l’annulation de la reprise de l’émission.

L’expérience ne refroidit toutefois pas l’irrévérence du groupe, qui continue à pondre plusieurs autres sketches controversés, dont Antipalestine, parodie d’une publicité d’Antiphlogistine (« on enduit la région endolorie, puis on applique une répression »). Lors du Vendredi saint, il présente trois courts sketches sur la flagellation du Christ (dont une publicité de Xerox employant le Saint-Suaire), ainsi qu’un plus long sketch, Super Jésus, où l’on peut voir le Christ reluquer une fille et s’allumer une cigarette. Lettres et appels de protestation s’ensuivent.

En 1989, RBO lance Pourquoi chanter ?, un album exclusivement composé de chansons originales, dont Bonjour la police, I want to pogne et Re fe le me le.

Le groupe effectue son départ de la télévision en 1990, après une troisième et dernière Grande liquidation des Fêtes.